Ninja Roleplay

Forum RP de Ninja, inspiré de Naruto
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Portes du village]

Aller en bas 
AuteurMessage
DarkNinja
The Storm
The Storm
avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Mon GPS est en panne >< !!!!
Date d'inscription : 22/10/2008

Fiche du ninja
Vie:
150000/150000  (150000/150000)
Chakra:
170000/170000  (170000/170000)

MessageSujet: [Portes du village]   Mer 22 Oct - 17:07

La porte était peu décorée, mais assez defendu, une 10 dixaine de garde y était présent pour défendre leur village, la corne d'alerte n°1 se trouve en haut des portes. Le chef des gardiens se nomme Hasumaka et est trés puissant


Dernière édition par DarkNinja le Sam 13 Déc - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninjaroleplay.1forum.biz
DarkNinja
The Storm
The Storm
avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Mon GPS est en panne >< !!!!
Date d'inscription : 22/10/2008

Fiche du ninja
Vie:
150000/150000  (150000/150000)
Chakra:
170000/170000  (170000/170000)

MessageSujet: Re: [Portes du village]   Mer 5 Nov - 17:37

500 hommes se trouvait a présent devant les portes, 500 ninjas...

Notre destination est Shizen! suivez moi

Ouaisssss!!!

Les 500 ninjas partirent vers Shizen pour aider leur kage a livrer (pas des pizzas) bataille

HRP/: J'alais pas faire 10 lignes juste pour ça....

_________________
Membre de La confrerie des Alchimiste-Choimei RaimeiKage-
Katon-Raiton-Igaku-Kugutsu-Ari, Doku, Ryuuketsu et Ichidaime RameiKage tuent au rythme de mes mains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninjaroleplay.1forum.biz
DarkNinja
The Storm
The Storm
avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Mon GPS est en panne >< !!!!
Date d'inscription : 22/10/2008

Fiche du ninja
Vie:
150000/150000  (150000/150000)
Chakra:
170000/170000  (170000/170000)

MessageSujet: Re: [Portes du village]   Sam 13 Déc - 20:13

Hasuburuu était au portes. Chose étrange, son frère, Hasumaka n'y était pas. Elle demanda a un des garde. Ses dossiers vide. Ces Mois d'absence du Kage. Les Soldats qui dont partis. Il fallait qu'elle se debarasse de son stress.

Savez vous où est Hasumakka?

Hasumakka! T'a de la visite!

Un Eclair apparu devant Hasuburuu. Cette éclair, c'était Hasumaka. Il souria a sa soeur qui fit de même

Ca va ptit soeur?

Grand frère! Biensure que ça va... Sauf que je n'ai plus trop de travail alors je suis venu te voire... Ca te dirait d'aller manger et boire un petit coup a la taverne?

Ca tombe bien! J'ai justement un repos a prendre! Je bosse non-stop depuis trois jour et le conseil m'a acordé un repos de quelques jours... On y va?

Les deux Ninjas se dirigèrent vers la taverne. Content de pouvoir enfin parler ensemble vu qu'ils ne s'étaient pas vu depuis un mois

HRP/: J'ai rien a faire donc je joue avec mes PNJ ^^

_________________
Membre de La confrerie des Alchimiste-Choimei RaimeiKage-
Katon-Raiton-Igaku-Kugutsu-Ari, Doku, Ryuuketsu et Ichidaime RameiKage tuent au rythme de mes mains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninjaroleplay.1forum.biz
gryf
Etudiant
Etudiant
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 23
Localisation : kekpart dans Inazuma!!
Date d'inscription : 28/10/2008

Fiche du ninja
Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Chakra:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: un retour très attendu   Ven 25 Sep - 19:00

Marchant le long de la rue, chacun de ses pas emboitant sur le précédent, et d’une démarche naïve par la certitude d’une sécurité inexistante, Chotto marchait, l’air guilleret et le nez plongé dans un ouvrage qu’il avait chapardé il ne s’avait déjà plus où. Le livre qu’il s’était approprié pour le moment ne semblait pas très épais, cela surement dut au fait que son auteur, un chunin très peu connu, et dont la réputation restait à établir, de son écriture légère et microscopique, était entré dans le vif d’un sujet, peu aborder et tout autant connu, l’art de l’explosion. Chotto, par un subtil tour de son esprit et une semi amnésie improvisée par le cerveau tourmenté qu’étais le sien, ne pouvait savoir pourquoi, ni même comment, mais ce livre le fascinait. Il semblait prit entièrement par le dit recueil, tout autant par ses esprits que ses mouvements, ne se souciant guère d’où il allait, ni même du fait, que, de cette façon, il puisse, sans s’en rendre compte, heurté quelqu'un tout aussi rêveur que lui. Cette possibilité arrachant à l’étrange ouvrage une partie des pensées de lui-même, Chotto réprima un fou rire, à peine l’hypothèse émit. Puis, une vague de nostalgie s’emparant de lui, il s’arrêta, détacha des yeux son journal et, embrassant des yeux les ruelles désertées de Kaminari, un long soupir lui échappa.

Il est vrai que, depuis une durée indéterminée, le village avait été entièrement déserté, et ceux, par chacun des habitants. Pour y comprendre, il aurait fallut retourner à de nombreux mois de la soirée d’aujourd’hui, où Chotto, absorbé par ses pensées, était resté devant les ruelles de Kaminari, les bras ballants et la mine renfrognée. Cela avait commencé par une stupide erreur de jugement, de la politique, comme chacun diraient : On avait choisit un kage pour un village d’on ne sait quel pays et, il s’avéra que sa compétence était à refaire. Il y eu donc de nombreuses histoires à ce sujet et, après certaines embrouilles (Chotto avait entendu parler d’une étrange histoire de coup d’état…). Il fut déclaré qu’on ne pouvait laisser des incapables au pouvoir, et une guerre éclata. Tout le monde ne parti pas en guerre, les plus grands furent sollicités, et, parmi eux, notre bien aimé Raimeikage, le légendaire DarkNinja, souverain et protecteur de notre royaume. Les petites histoires de diplomaties, jugées sans importance furent attribués à une tierce personne, dont Chotto ne se souvenait pas le nom mais ne semblait pas s’en émouvoir. Même personne qui, aussi noble soit elle, semblait avoir au fur et à mesure du temps, un mal incroyable pour pouvoir diriger un temps soi peu le village du Raimeikage. Ce fut de cette façon, qu’avec la force du temps, certains s’en furent dans le but de trouver des villages et des pays plus enclins à leur offrir le gite et le couvert, dans le but de trouver une société mieux organisée. Les généraux toujours dans l’empreinte de la guerre, et dont on était sans nouvelle, les premiers déserteurs furent très vite suivit. De nombreuses histoires furent racontées, comme quoi, de la guerre, aucun n’avaient survécus, et que, du Raimeikage et des autres, les corbeaux en avaient déjà fini de festoyer de leur cadavre, pour sa part, Chotto ne crut pas à ces ragots. Mais plus les semaines passait, et plus les murmures se faisaient persistants, certains allant parlés de futur village maudit et de désertion. Ce fut à ce moment là environ que les premiers commerçants firent leurs bagages dans le but de pouvoir retrouver une clientèle plus joyeuse et plus propice que les semi-macchabés qui leur servaient de consommateur. Sans les principaux commerces, le village tint un mois et ainsi, les gens semblaient survivre et ce contenter de leur situation, jusqu'à un affront terrible : L’individu chargé de notre sécurité à tous, celui là même, choisit par notre père à tous, le grand DarkNinja, s’en fut. De cette façon il considérait que sa mission dont on lui avait chargé avait prit fin, ou que, son supérieur n’étant plus là pour y remédier, il laissait le village à son propre sort. Ainsi, soit il pensait qu’il avait finit de nous protéger (ce que Chotto estimait peu probable), soit il était certain que DarkNinja était mort. Dans les deux cas, cela mit fin au village, et la plupart des derniers être ayant survécut à la désertion, ces mêmes sujets, finirent par s’en aller, peu après notre maudit protecteur. Depuis ce jour, les derniers qui ne s’en furent pas s’exiler, se comptaient quasiment sur une poignée de main et s’organisaient par eux même, sans ce soucier des autres. Ce fut pour cette raison, que Chotto trouvait risible d’avoir envisagé de se cogner contre quelqu'un par inadvertance, car, même lorsque l’envie en prenait quelqu'un, il lui était difficile de rencontrer une autre personne.

Tandis qu’il contemplait le ciel d’un air absent, il vit une étrange forme noire apparaitre au loin, lorsque cette forme se précisa, il comprit qu’il ne s’agissait que du passage d’un oiseau de proie, à la recherche d’un repas, scrutant plus particulièrement son dos, Chotto remarqua qu’il semblait être un oiseau des plus normal, sans le moindre message apparent de la part des autres pays. Il est vrai que, par le passé, il était coutume de voir de nombreux faucons messagers, fendre le ciel de leur vols majestueux, synonyme nouvelles fraiches provenant des pays voisins, alliés où non. Cependant, depuis la grande désertion, aucun volatile, aussi gros soit-il, n’était passé par-dessus Kaminari, du mois, aucun porteur de missives des autres états. Chotto avait finit par conclure que, malgré ce qu’il espérait, la situation de crise qui faisait rage à Kaminari ne semblait n’avoir épargné aucun pays. Et, les pensées prises par ses réflexions, suivant du regard le magistral gibier d’ébène qui, d’un grand détour, semblant amorcé une descente inattendue, il l’entrevit. Tout à coup, le gros piaf noir ne représentait plus rien aux yeux de Chotto, et, détournant son regard de la stupide volaille qu’il avait admiré il y a moins de dix secondes, il reporta son attention sur une des grandes bâtisses du quartier chique de Kaminari. Celle-ci, la fenêtre entrouverte, trahissait la présence d’un habitant, étant de retour au pays. De cette même fenêtre, il pouvait apercevoir de nombreuses paperasses, entreposées sur un bureau, dut à de nombreux mois d’absence. Les pensées s’entrechoquaient dans son esprit, et, rangeant son livre dans son sac pour s’apprêter à rejoindre l’inconnu de retour au pays, Il se mit à courir dans l’espoir d’atteindre plus vite la grande demeure. Il courrait à perdre haleine, l’esprit embrumé par les évènements présents et les muscles endoloris par le manque d’entrainement, son cerveau semblait travailler à plein temps, dans sa tête des tas d’idées s’entrechoquaient.

Une personne… qui donc… je la connais… ou alors un voleur… c’est peut être dangereux… ce que j’aimerais qu’elle puisse jouer avec moi… je m’ennui… j’ai mal… j’ai mon kunaï… Quesque je suis en train de faire ???

Autant de question en même instant, et ce, dans une si petite tête, n’amène rien de bon. Et, ce fut en courant, et tournant précipitamment à un virage dans une ruelle serrée, qu’il se heurta, les pensées confuses, à ce qu’il prit d’abord pour un arbre, tombant par la même occasion, sur ses fesses rebondies. Lorsqu’il leva la tête vers la grande silhouette qui lui faisait face, Chotto eu du mal à y croire, et il resta longtemps là, devant l’immense être humain qui le dominait de toute sa hauteur. Reprenant son souffle et mettant de l’ordre dans ses esprits, Chotto dévisageait la montagne humaine qui se trouvait devant lui, et envisageait le pire pour son avenir proche. D’après ses estimations, très peu de personnes "honnêtes", s’il pouvait dire, trainait dans les ruelles sombres. Ravalant sa salive, il en avait oublié son kunaï, qui tremblait dans sa petite main moite.

HRP: Qui est cet homme mystérieux, que vas arriver à Chotto? prochain chapitre ^^.
Course à pied: 12min lecture d'un livre==> J'attends mes points!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DarkNinja
The Storm
The Storm
avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Mon GPS est en panne >< !!!!
Date d'inscription : 22/10/2008

Fiche du ninja
Vie:
150000/150000  (150000/150000)
Chakra:
170000/170000  (170000/170000)

MessageSujet: Re: [Portes du village]   Mer 7 Oct - 17:35

HRP/: Tadaaaammm! Le grand retour du plus grand ninja de tout les temps.

Un bruit fracassant se rapprochaait de plus en plus du village de Kamminari, On aurait dit que la foudre se déchênait au dessus du pays qui lui vouait un culte. La foudre aurait-t-elle trahi décider de se retourner contre ses utilisateurs, cela était peu probable. Malgrès cela le sol commençait un peu à trembler à mesure que le bruit se rapprochait du village et bizarement aucune visuel n'était disponible à partir des portes du village. La foudre se serait rapidement fait remarqué à cause de ses flashs de lumière.
Quelque minutes plus tard, le peu de villageois craintifs qui restaient eurent un visuel qui les soulagea, il s'agissait de la grande armée de Kaminari, certes affaiblie qui revenait de ses combats livrés à Shizen. Parmis eux, le Kage de Kaminari: DarkNinja. Arrivé à cent mètre des portes DarkNinja fit signe à ses troupes de se dispercer et d'investir la ville. Cependant quelque chose de troublant lui venait à l'esprit: Le village était beaucoup plus actif d'habitude.


HRP/: Finirait plus tard...

_________________
Membre de La confrerie des Alchimiste-Choimei RaimeiKage-
Katon-Raiton-Igaku-Kugutsu-Ari, Doku, Ryuuketsu et Ichidaime RameiKage tuent au rythme de mes mains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninjaroleplay.1forum.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Portes du village]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Portes du village]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï[accepté]
» Les Portes de la Moria
» Village Hentaï
» Gardiens des Portes
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ninja Roleplay :: Villages :: Inazuma no kuni :: Kaminari no sato-
Sauter vers: